Le site d'informations sur l'apnée du sommeil
et l'orthèse d'avancée mandibulaire.
06 60 21 11 80 ou 01 40 70 93 74

Comment reconnaître l’apnée du sommeil ?

L’apnée obstructive du sommeil n’est pas toujours perçue par le patient bien qu’elle puisse avoir des répercussions non-négligeables sur son quotidien. Savoir déceler les symptômes de ce syndrome sur soi ou sur ses proches est essentiel dans la mesure où il peut induire des conséquences graves sur la santé, surtout pour les apnéiques qui s’ignorent. Découvrez comment décrypter les signes révélateurs de cette pathologie en 3 points.

Le SAOS vécu par le patient

somnolence diurne apnée du sommeil

Les apnées du sommeil se traduisent par plusieurs manifestations durant la nuit dont une sensation d’étouffements et des réveils fréquents en sursaut. Les sueurs nocturnes sont présentes dans plus de 60% des cas. Le SAOS se manifeste également dans environ 30% des cas par la nycturie – besoin fréquent d’uriner durant la nuit. De ces perturbations découlent une fatigue importante durant la journée – accompagnée parfois de céphalées matinales – une baisse de concentration et une somnolence excessive, voire des troubles de la libido.

Le SAOS vu par l’entourage d’un apnéique

Les symptômes cliniques remarqués par l’entourage d’un apnéique sont le plus souvent celles qui aident à déceler la présence du SAOS. Dans la plupart des cas, un apnéique présente un sommeil agité avec des ronflements bruyants, entrecoupés de silences (apnées) qui sont suivis d’une reprise intense de la respiration et d’un mouvement des jambes. Outre cela, un patient souffrant du syndrome de l’apnée du sommeil peut développer une irritabilité, voire un état dépressif. Tout comme la fatigue, ces signes sont souvent sous-estimés par le patient.

Les facteurs à prendre en compte

En dehors de ces signes cliniques, il est conseillé d’être plus vigilant en présence de certaines conditions physiologiques. Avec l’âge, les muscles de la gorge sont moins toniques et présentent un risque plus élevé de collapsus, et donc d’apnées. Les personnes ayant un cou plus large, notamment les hommes, sont plus touchés par cette maladie. Par ailleurs, le SAOS est souvent associé à l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque ou au surpoids.

 

Contactez-nous

Vous souhaitez en savoir davantage ? Contactez notre cabinet dentaire pour une consultation rapide à Paris.

© 2014 Apnée du Sommeil
prenez rdv avec le dr. Benchimol